Mortalité du Covid 19: Le vrai chiffre

Guerre aux chiffres ! La réalité des décès du covid 19 en France: LE VRAI CHIFFRE. Le Président, le gouvernement, les médias MENTENT obstinement Réactualisation : . Point épidémiologique hebdomadaire du 30 avril 2020. Source: Santé Public France Décès total France (28 avril) : 32.365 morts, (Hôpital, Ephad, EMS, Ville) ce chiffre. est obtenu en faisant la somme : 1-du chiffre de Santé Public France publié et médiatisé Hôpital :14. 810 2-EMS (dont Ephad) : chiffre publié et médiatisé :8876 3-Ville : 8679 Mortalité issue de la certification électronique des décès) ce qui fait une moyenne de 142 décès jours depuis le dernier bulletin du avril : Pour connaître le chiffre au 30 avril 8679 plus 2x 142= 8.963 décès en Chiffre publié et NON MEDIATISE Les décès en ville representent près de 28% des décès totaux, qui sont passés aux oubliettes TOTAL au 30 Avril 2020 33.338 décès. Remarques: 1-"Le nombre réel de cas Covid 19 en France est donc supérieur au nombre estimé. Le nombre de cas confirmé, tel que défini ne reflète donc pas l'importance réelle de l 'épidémie" Page 6 2- Décès en ville : "Parmi les certificats de décès rédigés par voie électronique : 40% présentait une comorbidité de Pathologie cardiaque 26% Hypertension artérielle 17% Diabète" page15 FAKE NEWS en direct dans le journal de 20H du 27 avril 2020. Non content de nous avoir jamais informé des décès Covid 19 en ville. Le journaliste fait part d'une estimation du réseau des médecins de ville qui parle de 9000 morts. Mais s'empresse de dire que ce n'est qu'une estimation et qu'il faudra attendre plusieurs semaines pour que, L'INSERM, publie les vrais chiffres. FAUX ARCHI-FAUX. Santé Public France s'appuyant sur les donnés de L'INSERM publie un point épidémiologique tous les 10 jours. Où figure entre autres les chiffres de la mortalité du Covid 19 en ville, que la Tvnet Citoyenne publie depuis le début avril 2020. Le chiffre officiel se situe actuellement sous les 9000 morts (8500) Ce qui fait un total Hôpital, EMS, Ville de 31.700 décès en France et non de 23293 comme a encore diffusé ce soir France 2. Vous voulez être informé ? Éteignez la Télévision d État. Mortalité Covid 19 le vrai chiffre c'est sur la Tvnet Citoyenne Réactualisation: Source: Santé Public France. Point épidémiologique hebdomadaire du 23 avril 2020. Au 23 avril 2020 : 29.801 morts, (Hôpital, Ephad, EMS, Ville) ce chiffre. est obtenu en faisant la somme : 1-du chiffre de Santé Public France publié et médiatisé Hôpital :13.547 2-EMS (dont Ephad) : chiffre publié et médiatisé :8309 3-Ville (21avril 2020 : 7.545 Mortalité issue de la certification électronique des décès) ce qui fait une moyenne de 168décès jours depuis le dernier bulletin du 14 avril :7.545 plus 2x 168=7.945 décès en ville à la date du 23 avril. Chiffre publié et NON MEDIATISE Les décès en ville representent près de 27% des décès totaux,qui sont passés aux oubliettes Réactualisation: Source: Santé Public France. Point épidémiologique hebdomadaire du 16 avril 2020. Au 16 avril 2020 : 24.654 morts, (Hôpital, Ephad, EMS, Ville) ce chiffre. est obtenu en faisant la somme : 1-du chiffre de Santé Public France publié et médiatisé Hôpital : 11.060 2-EMS (dont Ephad) : chiffre publié et médiatisé :6.860 3-Ville (14 avril 2020 :6194 Mortalité issue de la certification électronique des décès) ce qui fait une moyenne de 265 décès jours depuis le dernier bulletin du 9 avril :6194 plus 2x265 =6734 décès en ville à la date du 16 avril. Chiffre publié et NON MEDIATISE Les décès en ville representent près de 27% des décès totaux,qui sont passés aux oubliettes. Au 9 avril 2020 :17.000 morts, (Hôpital, Ephad, EMS, Ville) ce chiffre. est un extrapolation du chiffre officiel publié le 7 avril 2020 ( Hôpital Ephad) auquel il faut rajouter les décès en Etablissements Médicaux Sociaux, et les décès en ville (3975 Mortalité issue de la certification électronique des décès) publié dans le Point épidémiologique hebdomadaire du 09 avril 2020. Les décès en ville representent près de 33% du chiffre annoncé chaque soir par le gouvernent. Ainsi chacun peut ajuster le chiffre réel des morts en France. Article du 5 avril Devant le mensonge organisé par le président Macron et son gouvernement depuis maintenant plus d'un mois pour nous cacher la réalité les chiffres de mortalité de l'épidémie du covid19 en France et face à la complicité des médias dominant qui relayent sa propagande, nous continuons de publier comme nous l'avons fait dés la connaissance du chiffre le 2 avril 2020, ce qui est vraisemblablement la situation la plus juste de cette mortalité en France le 5 avril 2020 à 20h. Depuis 3 semaines le gouvernement ne communique, concernant les décès, que ceux provenant des hôpitaux et ce malgré les alertes des professionnels des établissements en charge des personnes âgées depuis le début du confinement. En début avril, ils communiquèrent enfin le chiffre de la mortalité des Ehpad, l'additionnant à celui des hôpitaux, ce qui représente une augmentation de 28 %. Portant ce chiffre à 7560 décès le 4 avril 2020.

Mortalité en ville Cette mortalité depuis le début a été totalement occultée alors que les réseaux d'information sont bien présents et efficients (médecin, morgue, état civil ) tout comme ceux des Ehpad, ces chiffres étaient connus mais non communiqué volontairement. Alors que de rares articles dans la presse décrivent des situations aiguës dans certains quartiers populaires les plus densifiés( exemple Seine-Saint-Denis) Alors que les professionnels des pompes funèbres tirent la sonnette d'alarme, en indiquant que la situation est de l'ordre d'un multiplicateur par 10 par rapport à la crise de la canicule dans certains quartiers. Silence de l'État et omerta des médias depuis 3 semaines. Il a fallu attendre la note "Point épidémiologique hebdomadaire du 2 avril 2020" sur le site de Santé Publique France, relatant les chiffres arrêtés au 31 mars 2020, pour lire en tout petit au milieu des tableaux et données et à la 12e page, à la rubrique "mortalité issu de la certification électronique des décès" (il faut le faire mais EUX ils osent tout) pour comprendre qu'il s'agissait de la dénomination des décès survenu en ville Au 31 mars 2020 il y avait donc 1931 personnes décédées du covid19 et ce depuis le 1er mars. (source Santé Publique France Inserm CepDic). Ce qui fait une moyenne de 60 morts par jour et représente 25 % de la totalité des décès déclarés au 1er avril 2020 Est-ce que pour autant le gouvernement a communiqué ce chiffre ? Est-ce que pour autant les médias vous ont informé de ce chiffre ?

ABSOLUMENT PAS ! Cacher et occulter 25 % de la réalité d'un fait social ne les dérange pas c'est leur pratique quotidienne depuis toujours (chômage corps électoral etc.. ). Avec quelle application les pouvoirs gomment les "sans" et les "trop". Ainsi à la date du 5 avril 2020 pour se rapprocher du chiffre réel de mort du Covid19 en France et en attendant la prochaine note de Santé Publique France, nous vous proposons d'ajouter au chiffre communiqué quotidiennement par le GOUVER-MENT, le pourcentage de 25 %, non pour avoir le chiffre exact, mais un ordre de grandeur beaucoup plus fiable et plus juste de la réalité de cette épidémie sur notre territoire ( la progression de la mortalité étant dynamique, l'application d'un pourcentage à une date donnée ne peut que donner un chiffre relatif, d'où l'ordre de grandeur) Le 5 avril 2020 l'ordre de grandeur serait autour de 11.000 morts.

Une guerre contre le peuple. Ici, nous devrions prendre au sérieux les déclarations des dirigeants de ce pays quand ils nous disent que nous sommes en guerre. D'une part parce qu'ils le disent depuis très longtemps (guerres économiques, budgétaire , terrorisme et maintenant virale) et que d'autre part cette guerre est dirigée essentiellement contre les populations, contre le peuple, comme nous le démontre, depuis le début, cette crise. Oui nous sommes bien en guerre et pour l'avoir trop ignorer nous avons déjà perdu nombres de batailles. Guerre contre le système de service public de la santé depuis 30 ans, guerre contre l'hôpital, guerre contre les soignants (rappelons que c'est sous le gouvernement Rocard, que les infirmières en colère, ont été réprimés, pour la première fois, au canon à eau). Cette semaine, une prêtresse néo-liberale, d'Agnès Verdier-Molinié, qui squatte les plateaux télé,n'a t - elle pas déclaré que "Nettoyer le service public c'est sauver aussi des vies" Ici guerre au chiffre... C'est de bonne guerre en temps de guerre... rien de nouveau donc. Ce qui est intéressant à remarquer à cette occassion, c'est à quel point les "citoyens contestataires" , sont eux mêmes totalement pris, mentalement, dans le dispositif mis en place par le pouvoir et qui structure nos comportements (certes comment faire autrement avec une injonction si monumentale et une répression si totale), mais aussi par les propos d'acceptation de l 'idée même du confinement et de sa répression. Le pouvoir à réussit au-de là de son espérance, à structurer les mentalités. Ici aussi : No ALTERNATIVE "Se obédece pero no se cumple" Mais hier comme aujourd'hui et surtout comme demain, les implorations, les souhaits, les cahiers de doléances, les colloques intellectuels, les films de "bobos" les manifestations promenades des directions syndicales totalement impuissantes, ne serviront qu'à nous décourager et à nous désarmer encore plus. Nous avons un évènement à ne pas manquer en mai, en juin... Les gilets jaunes en décembre 2018, nous ont montré le chemin... Seront nous massivement dans la rue pour ce rendez vous ?.... Que le vrai pays des "sans" et des "trop" se manifeste encore. Seule cette voie là est porteuse réellement d'un début de changement.

Commentaires