Municipales 2020: Les LISTES CITOYENNES seraient -elles un BUSINESS florissant pour certains ?

À Chambéry “Chambé Citoyenne“ présentée comme une liste citoyenne qui “ s'est construite dès 2017 à partir d'un élan de citoyen-nes éloignées de la politique“ mais qui est en fait fortement piloté par les cadres, dirigeants, militants et sympathisants de EELV organisait mardi 28 janvier 2020 une “rencontre des listes citoyennes et participatives de la région“! à la salle Salle JB Carron (Le Biollay). Étaient annoncés comme invités / intervenants: Tristan Rechid de La Belle Démocratie et Thomas Simon d’Action Commune « partageront cette envie de faire de la politique autrement qui se manifeste partout en France." Quelle fût pas notre surprise, en faisant une simple recherche (internet) de découvrir que ces deux personnes appartenaient, avec d’autres, à une myriade d’association : La Belle Démocratie, Démocratie Vivantes, ( le même nom que l’association Pro Macron) Actions Communes, Sense in the City, Démocratie ouvertes, Solucracy, Tous Elus, Institut Alinsky, dont la plupart proposent des formations à la démocratie, en fait des formations pour devenir citoyens, pour vous accompagner dans la création de liste aux élections, et même certain se propose de vous accompagner dans votre travail avec une approche syndicale, pour apaiser les tensions entres salariés et manager..où l'on retrouve la “Sociocratie“ (plébiscité par le Journal Forbes-France faisant l’éloge de cette nouvelle méthode de management et d’un de ses animateurs Olivier Pastor, dirigeant de l’association de financement de Chambé Citoyenne) Ainsi par exemple Thomas Simon d’Action Commune vous proposera de suivre un stage de formation : “comment créer une liste participative en 3 jours pour seulement 2100€. "comment organiser une campagne en ligne "pour seulement 700€ en 1 jour. Bon en plus il peut vous fournir le plan communication: affiche, tracts, avec les slogans et tutti y quanti comme ça vous n'avez pas besoin de vous tracasser…ni de trop réfléchir. Bon du côté de, Tristan RECHID, (La belle Démocratie et Démocratie Vivantes), lui vous propose de : -Construire votre premier rendez vous collectif et participatif -Construire une stratégie qui vous emmènera vers les élections municipales de 2020 -Pourquoi et comment faire participer les habitants ? Sortir d'un fonctionnement pyramidal pour concevoir un mode d'organisation coopératif et collaboratif (voici un aperçu de sa palette de formation riche en intitulés) Tristan Rechid nous fait savoir que les tarifs affichés correspondent à "ses prestations professionnelles, et non pas militantes “ Il vous en coûtera seulement de 660 € à 1760 € la semaine. Mais ces Top formateurs vous proposent aussi des tarifs militants pour les collectifs d'habitant sans budget de formation : entre 300 et 350 euros par jour transport (billet de train ou barème fiscal). Hébergement chez l’habitant

Bon, à ce stade si vous êtes perdu …les Top formateurs ont tout prévus: Ils vous proposerons : la Boussole démocratique. (Ne riez pas tout cela est véridique ...à défaut d’être sérieux) Bon eux de leur côté ils n'ont pas perdu du tout le nord, leur stratégie commerciale est bien établie comme le dit Tristan RECHID « Aujourd’hui, je me consacre à l'accompagnement de l’émergence de 36 000 listes participatives dans les 36 000 communes françaises pour les élections municipales de 2020 ainsi qu'au changement de système de gouvernance des associations. », le garçon est modeste...le marché européen, voir mondial n’ont qu’à bien se tenir En plus ils ont tout prévu, ils se positionnent en proposant un « Le label démocratie (HQD) “Haute Qualité Démocratique” » que les collectifs peuvent s'attribuer s'ils respectent la Charte (auto-évaluation) Si si ! Si on fait un retour sur cette fameuse réunion du 28 novembre, (que l'on peut visionner sur le net) ; -On peut constater que Tristan Rechid est un incontestable chauffeur de salle, et qu'il est pile-poil dans le discours du manager face à son équipe, style : vous êtes les meilleurs, les plus beaux vous allez gagner, vous avez déjà gagner. Dans un éloge d'un “localisme déchaîné“, illusion d'un changement de la totalité par le local, pathologie actuelle caractéristique de la fragmentation politique, il n'hésite pas dans un discours qui plus est démagogique, à motiver la salle, et à les brosser dans le sens du poil à (31'57") "Vous vous faites des campagnes incroyables, vous rassemblez des centaines de gens dans les salles, nos partis actuels ne font pas ça, à l'échelon locale ils ne sont qu'une poignée". Le garçon s'emballe un peu, la réalité est tout autre, cette réunion "régionale" a réunit 90 personnes, si on enlève les personnes venant d'ailleurs, ( 20) le public réunit était autour de 70 personnes. Les réunions publiques des autres listes à Chambéry, ont réunit largement tout autant et souvent plus de cent personnes (T.Repentin, M.Dantin, Christian St André) La liste Chambé Citoyenne a vécu récemment deux départ important de groupe. La lucidité et la modestie seraient plus profitable, deux qualités qui depuis le début semble faire défaut aux pilotes et dirigeants (EELV) de cette liste. -Un exemple entre autres, vient illustrer ce propos Philippe Vachette, président de l'association de financement de la liste, fait une remarque à 53', "je veux juste rappeller que les gilets jaunes qui bougent, ce sont les cyclistes, et a priori, ils vont voter pour nous"; Non content d'envoyer un petit pic méprisant en direction des gilets jaunes, qui sont depuis plus 1 an sur le front de la bataille sociale et politique comme aucun groupe ne l'avait fait jusqu'à présent, il affirme, d'une façon démagogique, une contre vérité. Non Monsieur Vachette, nombre de citoyen qui pratiquent le vélo ne voteront pas pour Chambé Citoyenne -Autres, deux questions sont posées sur l'état de la liste aujourd'hui, compte tenu du départ des groupes déjà mentionnés et du déficit de visibilité et de communication. Les deux personnes qui répondent sont Alain Caraco, conseiller municipal de Chambéry (EELV) et Philippe Vachette,, mais aucun des deux n'apparaissent à l'image. CQFD. Notons que la réponse sur la visibilité de la liste vaut son poids de cacahuètes, vu qu'un des top animateur/coach, leur révèle qu'en fait il va falloir qu'il mette de "l'eau dans leur vin" et sorte d'une présentation collective pour accès leur communication sur une tête liste...en fait tout comme les autres listes quoi. Tout ça pour en arriver là ! Ça tourne à la farce ! -On pouvait aussi apprendre que non content de faire mumuse avec des ateliers post-it depuis maintenant 3 ans, le 8 février aura lieu la tenue du 1er conseil municipal de la liste ??? Voilà à Chambé Citoyenne, ils n'ont pas besoin d'être élu, pour se réunir entre eux et se décréter Conseil municipal (si on est bien ici dans la symbolique cette dernière est explicite). En fait il n'est peut-être même pas nécessaire que les citoyens votent pour eux...est-ce prémonitoire ? -Pour finir ; cerise sur le gâteau, à 53'10" le top manager/coach, pose aux dirigeants de la liste Chambé Citoyenne une question, anodine "vous avez fait un schéma de gouvernance, un schéma de fonctionnement !" Blanc et malaise en fait la réponse fuse faiblement...apparamment Non ! OUPS !Le top coach, est surpris...mais poursuit. Il est dit très faiblement venant de la direction d'Alain Caraco ? "après les élections". ?? Donc en fait ce que demande depuis presque 17 mois la Tvnet Citoyenne à savoir; qui dirige ? qui fait quoi ? comment ça fonctionne ? était bien légitime CQFD. Preuve s'il en était qu'une presse libre et critique sert à quelque chose, sert à questionner un objet, une dynamique, la phrase de Michel Foucault "Essayer de faire l'histoire de la manière dont les choses font problème" à longtemps été présente sur le site de la Tvnet. Il serait temps que cette liste sorte de sa petite communauté et aille à la rencontre des habitants des quartiers, pour prendre la mesure de la réalité. Faut-il vous faire un dessin ou le tableau est-il assez clair ? En fait ce que l’humanité a vécu comme combats, luttes et théories politiques depuis près de 3000 ans, contre l'exploitation humaine c’étaient du pipi de chat….là vous vous, inscrivez vous PAYEZ ! et vous entrez dans la Sociocratie (d'ailleurs souvent sans le savoir) vous devenez citoyens coopérant et participant d’une grande aventure du municipalisme ….version marchande ? Le néolibéralisme, en attendant de trembler n'aurait-il pas trouvé, là, de nouveaux Vrp ? Pour notre part nous ne confondons pas le municipalisme qui a pu exister dans notre pays et qui a eu plusieurs visages (révolutionnaire/libertaire/...) avec l’accaparement de ce terme à des fins de boutique. Nous ne confondons pas l’élan qui peut exister dans notre pays dans le désir de se constituer en listes citoyennes pour agir en POLITIQUE, avec ou sans les partis politiques, de cette entreprise de marchandisation citoyenne qui ne fait que consommer leurs énergies politique, en dissimulant le vrai enjeu local/ national, à savoir : combattre les opérateurs du néo-libéralisme sur nos territoires. Article modifié les 30 janvier et 2 février 2020

Commentaires